Rencontre avec Tara
(la vidéo)

Le 27 octobre 2018, profitant d’un week-end de formation perfectionnement, le Centre maritime de Nantes et Naoned avaient rendez-vous avec Tara pour fêter son retour d’expédition.

Il a fallu se lever tôt le matin, une belle occasion de réaliser un départ de nuit. Le timing était serré, il fallait garder l’allure et tirer des bords, pour être au rendez-vous prévu vers 14h00 en face de Groix. Naoned arborait fièrement le drapeau de la ville de Nantes (signe distinctif prévu avec l’organisation, pour obtenir notre sésame et participer à l’armada).  Nous étions nombreux sur l’eau et l’équipage gardait un oeil vigilant sur les bateaux qui nous entouraient.

Naoned II était accueilli au ponton de la “Base”, juste à côté de Gitana (qui avait encore tous ses flotteurs !), il y avait une belle ambiance autour du podium installé sur les quais. Le temps d’un petit cocktail autour de l’exposition sur la mission de Tara et il fallait penser à se reposer pour reprendre la mer le lendemain matin.

Le 27 octobre. Clap de fin pour l’expédition Tara Pacific, initiée par la Fondation Tara Expéditions, qui a permis d’explorer, avec une approche nouvelle et sur une échelle géographique sans précédent, l’impact des pressions anthropiques sur les récifs coralliens du Pacifique.

Mais le travail continue. De retour avec plus de 36 000 échantillons, les scientifiques poursuivent désormais leurs analyses afin de mieux comprendre le corail dans son intimité et de déterminer ses capacités d’adaptation aux changements climatiques et environnementaux. De nombreuses années de travaux en perspective, mais la planète n’attend pas.

Nos océans sont fragiles. 6 actions locales, immédiates permettent de les préserver :

·         améliorer la gestion des déchets, notamment plastiques ;

·         limiter l’impact de l’agriculture, de l’élevage et de leurs effluents ;

·         limiter la déforestation pour stabiliser les sols et éviter ainsi le recouvrement des récifs par les sédiments ;

·         interdire ou limiter les méthodes de pêche les plus destructrices ;

·         prendre en compte en tout premier lieu le critère environnemental dans le développement de grandes infrastructures côtières telles que digues, ports industriels, etc.

·         impliquer et sensibiliser les populations locales pour qu’elles préservent leur propre environnement.

Rejoignez TARA.

EN VIDÉO – L’accueil de Tara à son arrivée à Lorient.

 

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − onze =