Qu’est-ce qu’on lit à bord ? Conseils de lecture pour marins chenus et pour p’tits moussaillons.

 

 

Le lundi soir, dans les locaux du C.M.N., on se retrouve, on prépare la navigation du week-end à venir, on s’accoude au comptoir pour prendre une biè… euh, pour échanger des vues philosophiques – bref, ça grouille de vie. Des petits groupes échangent sur la navigation précédente, s’enquièrent des réparations éventuelles à effectuer sur tel ou tel bateau, des infos sur tel ou tel port. Et si vous ouvrez l’oeil, vous verrez parfois une main plonger dans un sac et en sortir un ou plusieurs livres, qui changent de main et disparaissent peu après dans un autre sac pour être ressortis souvent à bord, le samedi. Focus sur l’un de ces précieux passagers clandestins :

Le phare, voyage immobile de Paolo Rumiz, l’écrivain-voyageur italien. Françoise Delaby a adoré, m’a-t-elle dit en me le prêtant. J’ai adoré aussi et je la remercie de cette découverte. Puissant dans sa simplicité, faits de courts chapitres envoûtants et souvent poétiques, le récit est celui du narrateur, perché dans un phare sur un îlot au nom jalousement tu, quelque part en Méditerranée. On ne vous en dit pas plus. A déguster.

 

Et comme vous ne savez plus quoi faire de vos enfants scolarisés à la maison depuis des mois, allez : un petit bonus. Offrez-leur Le Royaume de Kensuké, de Michael Morpurgo (à partir de 10 ans). Récit très prenant d’un jeune ado dont la famille embarque pour un tour du monde à la voile. Suite à une tempête, Michael se réveille sur une île et va devoir apprendre à survivre seul… ou peut-être pas si seul que ça. Une belle histoire de Robinson moderne qui plaît beaucoup aux jeunes lecteurs, avec du suspense et de l’émotion jusqu’à la dernière page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 3 =

%d blogueurs aiment cette page :