Michel : “Ma première nav’ débutant au CMN”

CMN navigation WE du 07-08/03/2020  port Crousty        

Pour ma première navigation débutant, destination Le Golfe du Morbihan. L’endroit m’est très familier, je connais bien la presqu’île de Rhuys pour y venir en vacances depuis longtemps. Cependant arriver dans le golfe en voilier par le goulet de Port-Navalo, c’était un vieux rêve. Mes proches me serinaient / ‘tu es maintenant à la retraite, tu as du temps libre, c’est l’occasion de prendre ta licence au CMN’.

La “petite mer” bretonne offre en effet un vaste espace plutôt bien abrité, meilleur choix de navigation pour une première, compte tenu des prévisions météo.

Au menu, virements de bord, mise à la cape, hauteur d’eau, et balisage, toute la mise en pratique des cours théoriques du jeudi, un dicton de marin breton ça peut aider : ‘Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer’.

Pour nous guider dans le chenal, j’ai fait également la connaissance des deux compères ‘Bacy Rouge’ et ‘Trico Vert’.

Pour l’amarrage du soir au catway de l’Ile aux Moines, il a fallu tout le savoir-faire de Christophe et Marco à la barre ! Il nous reste bien du chemin à Marie-Sophie et à moi-même, les jeunes apprentis de l’équipage pour maitriser toutes ces manœuvres.

Le soir, ce fut un bon moment de partage avec l’équipage du TI’BRAZ, venu nous rejoindre dans notre carré pour le verre de l’amitié.

Se laisser bercer par les flots, en écoutant le chant de la brise dans les haubans et les battements de la quille dans son puits de dérive, voilà un bon souvenir de ma nuit à bord.

Les heures de sommeil perdues se rattraperont lundi matin, désolé pour ceux qui bossent.

Dimanche matin, le vent fort de la nuit s’est un peu calmé, cap sur le goulet de Port-Navalo, le vent dans le nez, avec un ris et moitié de génois, par vingt nœuds de vent, on a eu droit à de la houle bien établie à la sortie du golfe. C’est à ce moment que j’ai commencé à ressentir le mal de mer. On a aperçu TI’BRAZ au loin derrière nous bien chahuté dans la houle, filer tout droit sur Houat, à supposer.

Retour à Port Crouesty, sous un ciel bien dégagé et un vent soutenu, pour un dernier repas. Moment d’observation important pour les bonnes pratiques d’amarrage et de nettoyage du bateau.

Belle navigation et belle rencontre avec Christophe Chef de bord, pédagogue et attentionné, Marco second sécurisant à la barre et aux manœuvres et Marie Sophie pour compléter le quatuor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × trois =

%d blogueurs aiment cette page :