De La Rochelle au Crouesty : petite histoire d’un convoyage

Les croisières d’été sont terminées, il était temps de remonter les bateaux vers leur port d’attache. Ti’Braz devait faire ses adieux à La Rochelle et regagner Le Crouesty. Histoire de son convoyage au jour le jour.

Premier jour de navigation, une petite journée de mise en jambes,  départ de la Rochelle au petit matin pour profiter du courant et remonter le Pertuis Bretons en direction notre première escale à Ars en Ré, où il règne une belle pagaille sur l’eau, il y avait régate d’OFNI (Objet Flottant non Identifié) ce jour-là !

Deuxième jour de navigation, c’est avec un magnifique  lever du jour que Ti‘Braz quitte Ars en Ré Passé le banc du bûcheron, cap sur St Gilles Croix de Vie. Au largue et sous spi dès le départ, avec quelque belles pointe de vitesse, nous passons ST Gilles vers midi. Décision est prise de profiter du vent pour poursuivre vers l’Ile d’Yeu et poser notre brave Ti’Braz sur la plage de Kerchalon, devant quelques derniers baigneurs médusés.

Le troisième jour le chef de bord nous propose de faire un peu de tourisme. Au programme,  faire  tour de l’ile d’Yeu. Une belle journée de découverte de la côte sauvage de l’ile d’Yeu par la mer, une occasion de faire du repérage d’amer et quelques manœuvres, y compris pour CdB qui a du glisser Ti’Braz dans un trou de souris et nous amarrer à couple, (avec le bateau d’un ancien du CMN), dans le bassin d’un port Joinville saturé. Le temps de faire quelques courses d’appoint et …  un pèlerinage à « l’escadrille » bien sûre !

Pour le quatrième, nous avons prévu de partir de bonne heure et tracer la route vers Hoëdic. Placé au fond de la darse, solidaire, notre équipage s’est mobilisé pour aider les différents plaisanciers qui nous entouraient à préparer leurs départs et par conséquent  libérer notre passage. C’est en fait seulement à 9h00 que Ti’Braz a pu s’extraire du port. Départ au près vers Hoëdic, mais le vent mollissant en milieu de journée ne nous a pas permis de rattraper le temps perdu le matin. Le CdB avait un plan « B » finalement  nous passerons la nuit à Pornichet.

Le jour suivant en route pour port d’Argol, que nous atteignons tranquillement en milieu d’après-midi. Le temps de nous amarrer à la tonne, nous nous offrons une petite balade à pieds sur l’ile vers la pointe du château, avant d’aller déguster quelques bonnes galettes et un bon verre de cidre.

Le Sixième jour le CdB souhaite rejoindre l’Armor Baden,  mais la route direct serait trop simple bien sure!!, et trop rapide. Départ de port d’Argol, par le passage des sœurs et tour de l’ile d’Houat, nous nous offrons une petite pause le midi avec baignade devant la plage des Béniguets. L’après-midi nous traversons à pleine balle la baie de Quiberon sous spi. Le CdB doit trouver que nous arrivons trop tôt devant l’entrée du golf et décide de faire quelques exercices d’empannage sous spi (pardon virement lof pour lof !), « dommage nous grattions bien les bateaux devant ! ».  Le soir nous prenons un coffre devant Larmor Baden et profitons d’un magnifique coucher de soleil comme le Golf sait nous offrir à chaque fois.

Septième jour : c’est pétole, nous remontons la rivière d’Auray jusqu’au viaduc de St Goustan. Après une pause près de la pointe des espagnols, il est temps de ramener Ti’Braz à Crouesty et de rentrer à la maison.

Une belle semaine , de croisière très formatrice où nous avons pu perfectionner notre  navigation à l’estime, découvrir le pilotage, mettre en application les calculs de marées et réaliser différentes manœuvres (y compris de port).

Hervé CORBIN

EN IMAGES : le convoyage comme si vous y étiez ! (3,31 min)

 

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 5 =