Croisière hivernale dans les îles (photo non contractuelle)

Janvier 2019.

L’équipage étant au complet (moins une équipière souffrante), le café et le programme envisagé partagés, nous larguons les amarres vers 10h40 avec une jolie brise qui s’est gentiment renforcée en cours de journée. Cap vers Belle Ile, en passant sur un bord de près par le passage du Beniguet, toujours aussi beau. La visibilité presque exceptionnelle facilite grandement le travail du navigateur.

Au louvoyage, on atteint la pointe des Poulains que l’on enroule, mais pas de trop près quand même, il y a des cailloux !
Le long de la côte sud, on repère les différents abris et amers. Il faut bien se le dire, les aiguilles de Port Coton ne sont pas aussi impressionnantes vues de la mer que de la terre. L’envoi du spi se solde par des vrilles… il avait dû être mal rangé. Pas grave, on affale tranquillement et le vent forcissant, nous n’aurions pas pu le garder longtemps. Nous avons même réduit la toile (changement de voile d’avant et prise de ris). En route vers le Palais, on se prend déjà à envisager une place au ponton dans le bassin à flot, une escale dans un bar, une bière rafraîchissante… C’était sans compter sur les horaires d’hiver de la capitainerie, l’écluse n’est ouverte que sur demande formulée 24h à l’avance. Amarrés  sur deux coffres dans l’avant-port, de nuit, avec du vent et du ravitaillement à bord… on manque de motivation pour gonfler l’annexe et on reste à bord.

Le lendemain, cap à l’est : chaussée de l’île aux Chevaux et passage des Sœurs. Un rayon de soleil illumine la grande plage de Houat, magnifique! Nous remontons au nord, sur un Nao bien équilibré, avec un bon vent, c’est un tel plaisir d’être à la barre qu’on le partage presque équitablement.

L’entrée dans le golfe du Morbihan se fait à contre courant mais le bateau avançant à 8 nœuds sur l’eau, les 3 nœuds de courant contraire ne nous pénalisent pas trop. Arrêt déjeuner sur un coffre face à l’île Berder (Larmor Baden) avant de rentrer au Crouesty. Il est suffisamment tôt pour prendre le temps de s’essayer à quelques manœuvres de port pour ceux qui le souhaitent. Encore un super week-end, du vent, pas de pluie, de l’ambiance et des manoeuvres… Pas la peine d’aller au bout du monde!

Françoise.

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 4 =