60 ans Le France !

Le France, l’inoubliable !

Le 11 mai 1960, 16h16 : 100 000 personnes ont vu le plus grand paquebot du monde épouser la mer, titrait le journal Ouest France de l’époque !

La ville de Saint-Nazaire était en effervescence depuis quelques semaines mais ce 11 mai,  cette intense activité atteignit son apothéose. La ville accueillit plus de 100 000 personnes et plus de 300 journalistes de toutes nationalités, cinq kilomètres de barrières avaient été  disposés pour endiguer l’afflux des spectateurs. Pour la petite histoire, le journal local relatait qu’à midi charcuteries et boulangeries, bureaux de tabac et magasins de souvenirs étaient dévalisés. “A midi, il n’y avait notamment plus de cartes postales représentant le France”.

Pour prendre la mesure de l’évènement, des avions spéciaux avaient amené les invités des Chantiers de l’Atlantique et de la Compagnie Générale Transatlantique (CGT !). Ces invités, au nombre de 4 000, étaient venus de tous les pays d’Europe et d’Amérique.

Le mythique paquebot France n’est plus, et pourtant, il continue de hanter l’imaginaire des passionnés de bateaux et de paquebots transatlantiques.

Le France en cours de construction, arborant ses deux cheminées, affiche sa silhouette définitive

Avec ses 315 mètres de long,  le plus grand paquebot du monde est un condensé du savoir faire industriel de la France d’après guerre, salué par le Général de Gaulle. Le bateau est le symbole de la reprise économique et politique de la France. Sa construction débute en 1957, des milliers d’ouvriers façonnent plus de 60 000 tonnes d’acier, innovent avec ces deux cheminées noires et rouges à ailerons. Le paquebot lancé le 11 mai n’est pas terminé, il quittera Saint-Nazaire pour le Havre 18 mois plus tard et entreprendra son premier voyage pour New-York en 1962. Il aura à son actif 377 traversées jusqu’en 1974. Avec le choc pétrolier et la concurrence de l’avion, le navire est désarmé puis racheté pour une “deuxième vie” en devenant le Norway et naviguera jusqu’en 2003.

En plus d’être le plus grand paquebot du monde, il est aussi le plus rapide et permet d’assurer la traversée Le Havre-New-York en 5 jours. Et il le prouve avec ses 315,5 mètres de longueur hors tout,  33,7 mètres de largeur, une puissance de 160 000 chevaux, une vitesse en service de 31 noeuds. Il transporte 2000 passagers et 1000 membres d’équipage. Quatre postes de distillation sont capables de produire 1000 t d’eau douce par 24 heures. Le bateau consomme 720 t de mazout par jour.

En comparaison, actuellement le paquebot qui détient ce même titre prestigieux  de plus grand paquebot du monde est aussi natif de Saint-Nazaire (petite fierté de la nazairienne que je suis). Le “Harmony of the seas” mesure 362 mètres de long et 66 mètres de large,  une puissance de 126 000 chevaux, 23 noeuds en vitesse de croisière et transporte 6360 passagers et 2100 membres d’équipage. Le navire possède un système de dessalement de l’eau de mer d’une capacité de 4,1 millions de litres d’eau par jour. Le bateau consomme 270 t de diesel par jour.

Cabine première classe pour deux personnes

Le France navire performant est aussi l’ambassadeur de l’élégance et de la culture françaises. Plusieurs artistes participeront à sa décoration (Jean-Pierre Alaux – peintre, graveur et sculpteur ; Yvonne Jean-Haffen – peintre, dessinatrice et céramiste ; Jean Mayodon – céramiste Max Ingrand –

Bibliothèque

 

Cabine, classe tourisme

maître verrier, Jean Picart Le Doux – peintre et tapissier ; Raymond Subes – ferronnier d’art…).  On retrouve des oeuvres de Picasso, Braque et Dufy. Pour la décoration intérieure, ce qui a été privilégié, ce sont des matériaux actuels, légers, ignifuges et confortables. L’aluminium, matériau léger par excellence, devient ainsi un support artistique pour la réalisation de lambris.

 

La saga “France” à Saint-Nazaire n’est pas terminée. Un armateur veut lancer un nouveau paquebot France pour 2024, coût du projet 350 millions €. Une nouvelle version du paquebot a été imaginée avec les 2 cheminées emblématiques mais avec de toutes nouvelles fonctions car elles accueilleront des espaces de vie (bars, restaurants, suites…). Le navire accueillera 450 passagers. La conception du bateau vise à réduire au maximum sont empreinte  énergétique en utilisant deux carburants, le gazole (au lieu du fioul lourd) et le GNL et en réduisant sa consommation en optimisant les formes de carène et en limitant la vitesse du navire. Affaire à suivre…

Ceci est un petit hommage à ma ville de Saint-Nazaire et à tous ceux pour qui le France a été et reste un membre de leur famille. (Anne-Marie)

 

France 3 !!!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 14 =

%d blogueurs aiment cette page :