Good morning, Scotland !

Good Morning Scotland !

Perrine et Catherine, les moussaillons de la semaine, nous retrouvons dans le train qui va de Glasgow à Oban. Plus de 3h00 d’un magnifique trajet pour ralier la plus grande ville d’Ecosse au petit port ou se trouve Naoned, en traversant le Loch Lomond, et le Trossachs National Park. Un avant-goût des superbes paysages qui nous attendent.

C’est sur le quai de la gare d’Oban que nous retrouvons notre équipage, Bruno notre chef de bord et Jacques son fidèle second, arrivés depuis l’Irlande avec une autre équipe. Le relais se fait, au revoir pour les uns, bienvenue pour les autres et nous partons pour un nouvel avitaillement.

Cette semaine c’est à quatre que nous partagerons Naoned, du grand luxe ! Et super, tout le monde sera bien sollicité sur ce beau bateau, qui « n’est pas un bateau de fainéants », comme aime à le rappeler le chef de bord et son second !

Nous voilà donc à pied d’oeuvre pour découvrir ce sublime terrain de jeu autour d’Oban, charmant petit port actif au Nord de l’Ecosse.

Même si son nom signifie « petite baie » en gaélique, Oban voit les choses en grand pour ce qui est des activités et des visites. Avec ses côtes spectaculaires et l’omniprésence de la nature qui l’entoure, cette ville de bord de mer est considérée comme la principale porte d’accès vers les îles Hébrides extérieures depuis son port, et nombre d’équipages s’y relaient tous les samedis.

Dimanche, premier jour de navigation, et un petit tour au large d’Oban, pour s’amariner, prendre la température (très fraîche !) et ses marques sur Naoned. Nous établissons ensemble les premières suggestions de navigation en fonction de la météo, bien sûr, avec un chef de bord également attentif aux envies de son équipage.

Et pour ne pas faillir à cette réputation écossaise c’est un départ Lundi sous une pluie incessante que nous commençons l’aventure ! Le vent est là, paysage brumeux, très peu de visibilité dans le Sound of Mull, ce bras de mer qui s’épare l’île de Mull du continent. L’ile de Mull fait partie des Hébrides intérieures, et c’est certainement l’une des plus belles. Le Sound of Mull est jalonné de bâteaux et de ferries très discrets, n’apparaissant pas sur l’AIS… Mais quelle belle journée de navigation pour commencer ! Du vent-des rafales à 40 noeuds- qui exige des voiles bien réglées avec le foc 1 et 2 ris dans l’a grand voile ; personne ne laissera sa place à la barre ! En fin d’après-midi, prise de coffre au petit port de pêche de Tobermory sur l’ile de Mull. Les maisons colorées de Tobermory sont réputées et elles ont été le cadre d’une émission de la BBC pour les enfants très populaire en Grande Bretagne : Balamory. Rincés des pieds à la tête mais les joues roses et les visages radieux ! Plus

 

la force de gonfler l’annexe, heureusement la Guinness est à bord !

Nous partons Mardi pour le Loch Sunart, le plus long Loch de mer dans le district de Highland avec ses 31 km. Ciel dégagé, la pluie a cessé et le vent nous accompagne. Idéal pour découvrir cette nature sauvage, s’aguerrir aux manœuvres, Bruno prend le temps de nous former à la navigation. Nous passerons la nuit sur un mouillage au fond du Loch, entourés d’un paysage vallonné, sensation de bout du monde.

Retour le lendemain à Tobermory. Une autre très belle journée de navigation ponctuée de quelques maquereaux et lieux jaunes. Cette fois-ci amarrage au ponton en fin d’après-midi. L’occasion de poser un pied à terre et visiter ce petit port typique. Du sommet de la colline on a une vue panoramique sur Tobermory et sa baie. Le site est connu également par le galion espagnol de l’invincible armada, qui sombra dans les parages en 1588. Il était, parait-il, chargé d’or et personne ne l’a retrouvé. Pour l’instant. La distillerie de Tobermory est la seule de l’île et l’une des plus anciennes d’Ecosse, fondée en 1798. Comme sur toutes les îles, le séchage du malt s’effectue au feu de tourbe ce qui donne un goût plus corsé au whisky. Au pub local, les amateurs du bord se sont délectés d’une petite dégustation bien méritée !

Jeudi, il faut déjà commencer à se rapprocher d’Oban ; que le temps passe vite ! Descente du Sound of Mull. Le soleil est là cette fois-ci, et nous y voyons plus clair que lors de notre premier passage. Nous avons tous envie de passer la nuit au mouillage quelque part, avant de retrouver la civilisation le lendemain.  Nous cherchons un abri pour la nuit dans les différentes baies à l’abris du vent. Après étude de la carte, c’est l’île de Lismore qui nous offrira un magnifique baie,  lieu de mouillage idéal à l’abris du vent de sud-ouest. Paysage désertique, verdoyant, aux teintes fluorescentes selon les nuances de lumières. Entourés de moutons et de vieilles ruines en pierre, nous jetons l’ancre dans ce sublime paradis, propice à la rêverie. Jacques nous fera découvrir la chanteuse Aldous Harding qui accompagnera à merveille la fin de la journée. L’île de Lismore et les quelques montagnes du continent qui se croisent en arrière plan nous offre panorama incroyable, sublimé par les derniers rayons du soleil se mêlant aux nuages sombres. Au menu ce soir, lieus jaunes fraîchement pêchés par le capitaine la veille. Catherine dormira à la belle étoile écossaise. Et au petit matin, Perrine méditera sur le pont devant le magnifique lever du soleil sur la baie.

Vendredi, dernière journée de navigation. Au plus près du vent nous enchaînons les virements de bord pour se perfectionner. Le soleil est de la partie, la mer est belle et nous nous réjouissons de ces derniers miles. En fin de journée, petit coup d’adrénaline dû à un moteur récalcitrant, et retour au port d’Oban. Un dernier Fish&Chips, une dernière petite dégustation locale en compagnie du meilleur DJ de la région, des souvenirs plein la tête, des courbatures plein les bras, et des bleus un peu partout !

Samedi, c’est avec un pincement au coeur qu’il faut laisser Naoned à ses futurs locataires ainsi que nos compères à bord après 7 jours intenses !

Le duo de choc est déjà aux taquets  pour accueillir la nouvelle équipe !

Perrine et Catherine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × quatre =